• Maison Chanoine Frères

Champagne : les pleurs de la vigne ont commencé

Reims, 25 mars 2020

25 mars, premiers bourgeons de vigne à Épernay

Malgré tout, la vie continue. Et dans les vignes la nature fait son travail. Elle est au rendez-vous et même, cette année, un peu en avance.


C’est le printemps, les beaux jours arrivent, les températures sont en hausse.

Le sommeil hivernal de la vigne est terminé, le cycle végétatif annuel a débuté.


Alors que les travaux de taille de la vigne s’achèvent, les pleurs de la vigne sont déjà bien avancés sur certains secteurs en Champagne.


La sève est remontée dans la vigne pour arriver à l’extrémité des sarments où elle s’écoule, c'est ce qu’on appelle les pleurs. Durant ce processus, chaque pied a pu perdre entre 0,5 et 4 litres de sève. Cette perte est fonction de la période et du nombre de plaies effectuées lors de la taille.

Le débourrement, c’est à dire le début du développement du bourgeon, est imminent ou a déjà commencé sur certains secteurs ; il est en avance d’une quinzaine de jours.

Avec le débourrement, les écailles protectrices, la bourre, qui recouvrent les bourgeons s’écartent ; les bourgeons gonflent et laissent apparaître une jeune pousse.

Dans la Côte des Blancs, sur la commune de Bethon, secteur hâtif, les premières feuilles ont pu être observées tandis que sur Épernay l’avancement de la feuillaison est plus timide.

25 mars, premières feuilles de vignes à Bethon sur la Côte des blancs

«La Maison Chanoine Frères vient de loin, voit loin et va loin»

  • Facebook
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Instagram

 

L'ABUS D'ALCCOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

logo info-calorie.png

Made by Diptyque

Copyright © Champagne Chanoine Frères 2020

Tous droits réservés